Mes lectures du mois dernier – Épisode 1

P1000161
lectures du mois dernier et à venir…

Holà!

            Aujourd’hui j’aimerais vous parler des mes dernières lectures. Lectrice assidue depuis toujours, j’avais, au profit de mes études et des lectures imposées, quelque peu délaissé cette activité. Depuis quelques mois(et l’obtention de mon diplôme final !) j’y ai repris goût et je prends le temps de lire et de découvrir de nouveaux auteurs qui me faisaient envie depuis de nombreuses années.

  • Réparer les vivants, Maylis de Kerangal

P1000169
Ma note : 9/10

Offert pour mon anniversaire depuis quelque temps déjà, je l’ai littéralement dévoré. Ce livre est tellement poignant que j’ai eu l’impression de rester en apnée pendant toute la durée du récit. L’histoire? 24h dans la vie de personnes, parents, amis, professionnels de la santé, donneurs qui s’entrecroisent autour de la transplantation cardiaque d’un jeune homme en mort clinique. L’auteure, Maylis de Kerangal, prend son temps, puis, soudainement le rythme s’accélère et nous fait vibrer et fait transparaître les sentiments et la douleur de ses personnages sans en faire trop. La symbolique du cœur, au-delà de sa fonction organique, est parfaitement maîtrisée et ne dessert absolument pas le récit. L’histoire ne tombe pas dans le sentimental et le larmoyant. Un livre puissant que je vous conseille, tant par la force de son histoire que pour la maîtrise d’écrire de l’auteure.

  • Bye bye blondie, Virginie Despentes

P1000166
Ma note : 8/10

Mon premier livre de Despentes. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais pas mal d’appréhensions vis-à-vis d’elle. Son univers extrême et provocateur me faisait un peu peur. Pourtant, j’ai savouré la lecture de cette très belle, et atypique, histoire d’amour. Punkette des années 80 dont le mal-être va la conduire vers sa propre destruction et inévitablement vers l’hôpital psychiatrique, Gloria retrouve vingt ans plus tard le seul homme qu’elle aimait et qui arrivait à canaliser sa colère. Au cœur de l’univers punk crade des années 80 puis, vingt ans plus tard, propulsée dans le monde d’apparence et de paillettes de la télé, on souffre avec l’héroïne et on souhaite son apaisement. Le mal-être viscérale et la colère qu’elle ressent est particulièrement bien décrit par l’auteure, son style particulier et sans hésitation, parfois drôle et surtout sincère, m’a beaucoup touché. J’ai d’ailleurs prévu dans mes prochaines lectures son fameux « King Kong Théorie ».
J’ai cru comprendre qu’un film avait été adapté du livre, j’ai pas mal envie de le voir.

  • Petites Recettes de bonheur pour les temps difficiles, Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

P1000165
Ma note : 6,5/10

Le pitch: l’histoire se passe aux États-Unis dans les années 40. « Glory, enceinte et déjà mère d’un petit garçon, souffre de l’absence de son mari, parti au front, de l’autre côté de l’Atlantique. À des centaines de kilomètres d’elle, Rita, femme et mère de soldat également, n’a pour compagnie que la fiancée de son fils. Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir »
Roman épistolaire écrit à quatre mains (apparemment écrit de manière épistolaire également) ce livre m’a fait énormément penser au Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates (de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows). On s’attache énormément aux deux héroïnes Rita et Glory dont les sujets de conversation évoquent aussi bien des astuces de cuisine, la solitude, les conseils de jardinage et la tristesse que les aléas de la guerre provoquent inévitablement. Roman feel good, touchant et plutôt agréable à lire, il m’a permis d’en savoir un peu plus sur la vie quotidienne des épouses de soldats américains pendant la guerre.
J’ai lu ce livre dans le contexte du club de lecture mis en place par Victoria, rédactrice de l’excellent blog Mango & Salt. J’apprécie énormément l’ambiance de son club de lecture (en particulier sur Facebook), mine d’or de conseils de lectures (et ma pile de livres de cesse d’augmenter à cause grâce aux conseils des nombreuses participantes). Il me permet aussi de sortir de ma zone de confort puisque le second livre proposé (mettre la référence) était un polar et, alors je ne lis JAMAIS ce genre, je me surprends à apprécier cette lecture… affaire à suivre.


Sinon, je me suis offerte il y a une semaine une kindle et c’est la révélation. Déjà que j’aimais bien lire, mais alors là je crois que je vais devenir boulimique de lecture. En ce moment je me suis attelé au monumental Outlander de Diana Gabaldon encensé par une très bonne amie et par les membres du club de lecture M&S. J’ai finalement cédé à la tentation :). Pour ceux du fonds qui ne connaissent pas encore, l’histoire débute après la 2nd guerre mondiale et suit l’histoire d’une femme mariée qui se retrouve propulsée dans l’Écosse du 18e siècle. Point de départ d’une véritable épopée en plein cœur des Highlands j’étais un peu sceptique quand à ce livre. Mon bilan de mi-parcours reste toujours mitigé. Le récit se lit tout seul mais je tique sur plein de détails (anachronisme de langage(peut-être à cause de la traduction?), héroïne qui accepte un peu trop facilement la situation) qui m’empêche de savourer pleinement ma lecture.
Je vous en ferais sans doute une revue, lors du deuxième épisode de mes lectures mensuelles.

Et vous, quelles étaient vos lectures du mois dernier?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s