5 astuces pour rendre son ordinateur éco-responsable

Bonjour à tous!

Deux à trois pour cent des émissions de CO2 dans le monde sont dues aux technologies de l’information et de la communication! Une requête Google, c’est l’équivalent de 56m en voiture, un post sur un blog, c’est 8km…Moi qui pensais qu’utiliser une boîte mail et ouvrir mes documents sur mon ordi était moins polluant que de l’imprimer, j’avais TOUT faux. En effet, le stockage de ces milliards de données nécessite une énergie démesurée. Ces chiffres hallucinants m’ont fait réagir et repenser mon utilisation des ordinateurs et autres smartphones. Voici quelques astuces, utilisable au quotidien, qui ne sont finalement pas si pénibles à mettre en place.

Black Coffee Filled in White Ceramic Mug on Orange Plate

#1 – J’utilise un moteur de recherche écolo

2 250 ! C’est le nombre d’arbres que j’ai déjà planté depuis que j’utilise le moteur de recherche Ecosia. Comment ça marche? Comme tous les autres moteurs de recherche, Ecosia génère ses revenus grâce aux liens commerciaux. Mais à la différence des autres, il les réinvestit dans la plantation d’arbres. Au moment où j’écris cet article pas moins de 5 462 818 arbres ont déjà été plantés.

Je vous invite à lire cette page pour en savoir plus sur le fonctionnement d’Ecosia. Bon point supplémentaire, Ecosia publie ses rapports d’activité et ses reçus de dons mensuellement. Cette transparence mériterait d’être copiée par tous les géants du web !

Mais d’autres moteurs de recherche alternatifs et un peu plus éthique existent, tel que Lilo qui finance des projets sociaux et environnementaux grâce à l’argent obtenu par nos recherches.

#2 – On allège les interactions avec les serveurs

Pour mémoire, un seul mail stocké pendant un an consomme 7,4 Wh, ce qui revient à dire que 30 mails stockés pendant un an consomment autant qu’une ampoule basse consommation allumée pendant une journée. Cette pollution provient à la fois de consommation électrique de nos ordinateurs mais aussi des data centers par lesquels transitent les e-mails.

On sait maintenant que ce sont les serveurs qui dépensent le plus d’énergie. Plusieurs astuces permettent de moins les utiliser : on vide sa boîte mail régulièrement mais aussi on se désabonne des newsletters qu’on ne lit jamais (mais ça vous devriez déjà le faire depuis que je vous ai expliqué que cela nuisait également aux performances de votre machine). Aussi, évitez de transférer les pièces jointes lorsque cela n’est pas nécessaire, surtout si celles-ci sont lourdes.

#3 – Stop les impressions !

On le sait tous, mais un petit rappel ne fait pas de mal : n’imprimez vos documents que lorsque cela est vraiment nécessaire. Si vous le faites, privilégiez le papier recylcé! De nombreuses grandes entreprises sont déjà passé au papier recyclé, cela ne donne donc pas une mauvaise image! Utilisez les solutions de partage de fichiers qui ne nécessiteront pas d’être imprimés tels que GoogleDrive ou encore Dropbox.

D’autres petites astuces peuvent être mises en place si vous avez malgré tout besoin d’imprimer :

  • Préférez une police utilisant des caractères écologiques : « EcoFont » a spécialement été conçue pour imprimer en consommant jusqu’à 20% d’encre en moins.
  • Plutôt que de changer vos cartouches d’encre, rechargez-les, en plus cela vous coutera beaucoup moins cher 😉 ! Ou au pire recyclez-les ! (Seuls 15 à 20% des cartouches d’encre utilisées en France sont recyclées).

 

Macbook Pro Near White Yellow and Green Ceramic Mug and Apple Magic Keyboard

#4 – On éteint son ordinateur

Pensez à éteindre votre PC ou à le paramétrer pour qu’il se mette en veille après 10min d’activité. En plus de consommer moins d’électricité cela augmente la durée de vie de votre installation informatique, puisque cela évite les surchauffes. Mais surtout, débranchez-le ! car même éteint, votre chargeur continuera d’alimenter votre machine. L’idéal est de tout brancher sur une multiprise dotée d’un interrupteur, comme ça, plus de problème.

#5 – Et n’oubliez pas de recycler vos anciens PC

Les DEEE sont des déchets d’équipements électriques et électroniques, par exemple les produits d’électroménager, les ordinateurs ou les appareils photo. Ils contiennent plein de mauvaises choses qu’il ne faudrait pas se risquer de jeter dans la nature (source futura-science) :

  • des métaux ferreux et non ferreux (10 à 85 %) ;
  • des matériaux inertes : verre (hors tube cathodique), bois, béton… (0 à 20 %) ;
  • des plastiques contenant ou non des retardateurs de flamme halogénés (1 à 70 %) ;
  • des composants spécifiques de nature très variable et qui peuvent représenter un danger pour la santé et l’environnement, comme les CFC, les piles, les tubes cathodiques, les condensateurs pouvant contenir des PCB, les cartes électroniques, les écrans à cristaux liquides, les relais ou commutateurs au mercure, les câbles ou les cartouches et toners d’imprimante.

C’est pourquoi je vous invite, dès lors que vous souhaitez vous débarraser de votre vieux PC, de vous renseigner auprès des associations ou entreprises les plus proches de vous qui s’attèleront à collecter, reconditionner et/ou traiter les déchets informatiques.

J’espère que cet article vous aura été utile et qu’il vous permettra, si ce n’est déjà le cas, d’adopter de petits gestes qui auront un impact sur la préservation de notre planète. N’hésitez pas à me partager vos propres astuces 🙂

Bonne journée !

Publicités

Ma semaine sur internet #1

Bonjour à tous,

Pour ce dernier dimanche d’octobre, je vous propose une petite sélection des articles que j’ai particulièrement aimé cette semaine sur l’internet. J’espère que cette nouvelle rubrique vous plaira, je l’apprécie particulièrement parce qu’elle me permet de mettre en valeur des blogs que j’aime (et que je ne peux  pas montrer ailleurs puisque je n’arrive pas à mettre de blogroll ahah).

Bonne lecture !

Quelle place accorder aux réseaux sociaux? sur Café Mode

https://i0.wp.com/blogs.lexpress.fr/styles/cafe-mode/wp-content/blogs.dir/755/files/2016/10/nosedive-black-mirror.jpg

Les articles de Géraldine sont toujours de petites pépites. Celui-ci  m’a particulièrement touché puisqu’il parle de la très répandue addiction aux réseaux sociaux. Un mal dans lequel, je l’avoue, je me reconnais un peu. En tout cas, j’y ai découvert la chouette série Black Mirror (disponible sur Netflix yeah!) dont chaque épisode, légèrement angoissant, provoque une remise en question sur notre rapport aux technologies.

Pros de la procrastiation, bienvenue ! par Eleonore Bridge

https://i0.wp.com/images.leblogdelamechante.fr/images/2016/10/procrastination.jpg

Avis à toutes les personnes qui remettent toujours au lendemain ce qu’elles peuvent faire aujourd’hui, à celles qui préfèrent rester sous leur couette le matin plutôt que d’aller au sport, à ceux qui préfèrent aller sur Facebook et Twitter plutôt que d’avancer sur leurs révisions : vous vous reconnaissez ? Et bien vous n’êtes pas seul et Eleonore Bridge nous en parle très bien 🙂

Mention spéciale pour le nouveau format que prend son blog qui s’annonce particulièrement chouette.

Mieux consommer sans se ruiner par Mango & Salt

https://static.pexels.com/photos/179912/pexels-photo-179912-large.jpeg

Super article de Victoria, qui, comme son nom l’indique, nous parle de la consommation green au quotidien, sans se ruiner et de manière durable pour tout un tas de domaine : mode, alimentation, lecture, déco, beauté, jardinage. Un article à lire si, comme voit, vous voulez raisonner un peu plus votre rapport à la consommation.

HEALTHY-SKINNY par Une Chic Fille

La chic fille nous livre cette fois-ci et suite à un article de Garance Doré son point de vue et son rapport vis-à-vis du mode de vie healthy. Un très court article qui nous invite à la réflexion. Et comme d’habitude dans les posts de la chic fille je vous invite à lire la formidable réflexion de ses lectrices et les échanges qui s’en suivent dans les commentaires.

Et pour la gourmandise …

Curry de potiron au lait de coco par Royal Chill

curry-potiron-coco

Parce que toutes les recettes de ce blog me font envie, mais surtout parce que j’ai une énorme courge à utiliser et que cela me changera de la soupe !

Et vous, quels sont les blogs ou les articles qui vous ont marqué cette semaine?

Mes envies déco du moment #1

Hello !

Alors, vous ne le savez peut être pas, mais je suis une grande fan de décoration intérieur et j’ai régulièrement envie de tout refaire dans mon appart’ pour le simple plaisir d’acheter de nouveaux meubles et petite décorations toute mignonnes. Pour cet automne, je reste bloquée sur le motif marbre (ma passion depuis un moment) que je complète avec des touches de crème et de cuir.

Ma petite sélection …

envies-deco-du-moment

1 & 7  – De magnifiques porte-brosse à dent et porte-savon en marbre pour ma salle de bain trouvés sur La Redoute

2 – Véritable obsession du moment (je sens que je vais craquer d’une minute à l’autre) pour ces poufs tressés. Celui-ci vient de chez Maison du Monde (je craque pour toute leur collection…)

3 & 8 – J’aime tellement les bouquets de fleurs tout droit venues du jardin, il me faut donc absolument l’un de ces vases origami, encore une fois dénichés sur La Redoute ici et .

4 – Je fond pour ce petit terrarium, ultra graphique et si mignon ❤ de chez Urban Outfitters

5 – Dernière découverte du moment pour ces tissages muraux aux couleurs douces. Celui-ci vient de chez Cyrillus. Mais j’ai également trouvé des tutoriels pour en créer un moi-même, affaire à suivre donc.

6 – Pièce maitresse de ma sélection, cette sublime chaise à bascule en cuir de chez Maison du Monde (je vous avait prévenu, j’adore cette enseigne).

9 – Et parce que une blogueuse sans ses bougies ça n’existe pas, je craque pour celle-ci de chez Urban outfitters au parfum original de patchouli et foin et au design moins gnagnan que les Yankee Candles.

 

Et vous, quelles sont vos envies déco du moment ?

 

5 astuces pour optimiser l’utilisation de son ordinateur

#astucesgeek#1

astuce-optimiser-macbook-3

Après mon article pour apprendre à coder, je souhaitais continuer sur la thématique des bonnes astuces pour devenir un.e meilleur.e utilisateur.trice de son ordinateur. Étant moi-même sous mac depuis des lustres, mes conseils seront essentiellement dirigés vers cette technologie.

Astuce #1 – On nettoie son ordinateur

Alors non, je ne parle pas de nettoyer la poussière qui stagne sur votre écran (même si c’est à faire de temps en temps, histoire de bien voir les photos que vous matez sur pinterest 😉 ).

Avoir un disque dur proche de la saturation produit des ralentissements, c’est pourquoi il est important de faire de la place et de supprimer tous ce qui peut être inutile.

– On range nos fichiers, sous des icônes organisés et logique. Parce que, non, vraiment, y’a plus de place sur le bureau à force de ne rien trier.

– On met nos fichiers lourds ou très nombreux (musiques, vidéos, photos) sur un disque dur à part ou sur son cloud. 

– On supprime tous les documents qui ne nous servent pas et on n’oublie pas de VIDER la corbeille. 

– On VIDE (aussi) la corbeille sur iPhoto (si si je vous jure). 

Pour les plus flemmards, il existe des applications qui se chargerons de nettoyer pour vous tout ce qui semble inutile. Je vous conseille l’utilisation du logiciel McClean de nettoyage et de maintenance gratuite pour MacBook. Après avoir scanné votre ordi, il listera et vous laissera le choix de supprimer votre historique de navigation, cookies (non ce ne sont pas que des gâteaux ) et les fichiers inutiles de votre système.

Pour l’avoir utilisé, c’est totalement safe!

astuce-optimiser-macbook
Astuce #2 – On optimise sa boite mail

Et oui, il va bien falloir le faire, je parle bien de supprimer les 1369 e-mails non lus parce que publicitaires, obsolètes et trop nombreux de votre boite.

Une fois ce travail titanesque fait, on se DÉSABONNE de toutes les newsletters inutiles. Encore une fois j’ai découvert une chouette application qui permet de se désabonner en quelques clics de toutes ces newletters qui inondaient chaque jour ma boite mail : Unroll.me, un outil bien utile!

#3 – On optimise la durée de vie de sa batterie

– On évite les températures extrêmes : les ordinateurs sont conçus pour fonctionner dans des températures comprises entre 10 à 30 °C. Alors on arrête de mater des séries dans son bain/sauna, et on le protège des écarts de températures.

– Lorsque l’on stock son appareil pour une longue durée, stocké le avec une batterie à moitié chargée et éteignez. Apple recommande de le placer dans un endroit frais, à l’abri de l’humidité, où la température est inférieure à 32 °C et de le recharger à moitié tous les 6 mois.

On optimise les réglages :

  • On va dans l’onglet préférence système, puis Économiseur d’énergie, celui ci propose plusieurs réglages qui déterminent les niveaux d’énergie consommée par votre MacBook et on sélectionne les blocage par défaut, ainsi il saura d’adapter tout seul à la luminosité et à l’état de la batterie.
  • On règle toujours la luminosité de l’écran au niveau de confort le plus bas possible afin d’optimiser l’autonomie de la batterie et le confort de nos yeux.
  • Pour faire tenir la batterie plus longtemps on désactive le wifi.
  • On débranche les périphériques(usb, carte SD…) et on quitte les applications qui ne sont pas utilisés.
  • Si on souhaite charger d’autres appareils depuis notre macbook, toujours s’assurer qu’il est branché et sous tension sinon la batterie de l’appareil risque de s’épuiser beaucoup trop rapidement.

astuce-optimiser-macbook-2

#4 – On fait les mises à jour

Votre ordi et vos programmes ont besoin d’être mis à jour régulièrement afin de fonctionner de façon optimale. Pour cela, allez voir de temps en temps dans l’apple store ou lancez quelques programmes afin de voir si une mise à jour est disponible. Ainsi, éviterez au maximum les bugs et les plantages inopinés !

#5 – On apprend les raccourcis clavier , parce que ça va quand même vachement plus vite

Petite liste non exhaustive

– Cmd + W ferme l’onglet ouvert très rapidement.

– Cmd + F3 met toutes vos applications ouvertes à l’écart de sorte que vous pourrez voir votre desktop.

– Cmd + un numéro de votre choix permet de passer plus facilement parmi les onglets sur votre navigateur.

Pour le traitement de texte :

– cmd + C Copier

– cmd + V Coller

– cmd + S Enregistrer

– cmd + F Rechercher

– Ctrl + Cmd + D va vous donner la définition de tous les mots soulignés.

– Cmd + Up et Cmd + Down pour passer de haut en bas du texte plus rapidement.

– Ctrl + Cmd + V colle le texte copié sans copier sa mise en forme originale.

Et bien d’autres … que vous trouverez toutes ici .

asuce-optimiser-macbook4
Je suis extrêmement fan de ma coque de blogueuse mode trouvée sur Amazon ❤

Voila, maintenant, votre Mac est propre comme un sous neuf et fonctionne comme à ses premiers jours ! La semaine prochaine je vous parlerais des méthodes pour rendre l’utilisation de son ordinateur plus « éco-responsable ».

Vous avez des astuces concernant l’utilisation de votre ordinateur ?

 

Crash Test : la gamme Magnifica de Sanoflore

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose un petit test de la fameuse gamme magnifica de Sanoflore. L’année dernière je vous avais fait part de ma volonté à passer au naturel, hélas j’ai abandonné cette routine au bout de quelques temps faute d’efficacité et parce que les produits ne me correspondaient pas (ce sera probablement l’objet d’un prochain article).
J’ai une peau catastrophique depuis mon adolescence, alors forcément les gammes anti-acné je les connais, et je les vois d’ailleurs d’un mauvais œil car ma peau se porte toujours mieux lorsque je la laisse tranquille avec des produits basiques de chez Avène. Pourtant, j’ai été séduite par les nombreux avis positifs concernant cette gamme et j’ai eu envie, à mon tour, de les essayer.
Cette fois-ci je vous donne un avis après plus de 3 mois d’utilisation, donc je pense être plutôt objective et j’en suis plutôt très satisfaite. J’ai même déjà renouvelé l’achat de 3 produits.

Toujours dans ma quête de consommer plus « propre » mais déçue de produits vraiment naturels je me suis dirigée vers les produits Sanoflore. La marque propose des produits composés d’huiles essentielles et d’eaux florales bio (certification Ecocert). Sa gamme Magnifica s’adresse aux peaux mixtes à grasses et vise à atténuer les imperfections, resserrer les pores et à améliorer l’aspect de la peau en général. Pour ne rien gâcher c’est une marque française !

magnifica-sanoflore

De manière générale j’adore l’odeur de la gamme, ça sent le propre, le pur. Peut-être un peu fort pour certains, mais moi j’adore. Les packagings sont beaux, solides et fonctionnent tous très bien. Niveau effets, je suis conquise. Je l’utilise depuis un bon mois, et ma peau s’en porte vraiment mieux. Mes imperfections sont atténuées et surtout mon grain de peau est affiné. Certains de ces produits sont devenus essentiels dans ma routine soin quotidienne.

Mais revenons un peu sur chacun des produits :

Aqua magnifica

aqua-magnifica
Commençons par le produit-phare de la gamme, l’aqua magnifica. Décrite comme une étape « entre le démaquillage et le soin de jour ou/et de nuit, Aqua Magnifica se glisse, délicate et discrète, pour révéler la pureté et l’éclat d’une peaux sans imperfections. ». véritable coup de coeur pour moi, l’utilisation de cette eau est devenue une étape incontournable pour rafraîchir ma peau le matin et peaufiner mon démaquillage le soir.
Composée de 9 huiles essentielles bio, son odeur est très rafraîchissante et l’on sent véritablement notre peau purifiée.
Preuve de son efficacité, chaque soir, alors que j’ai démaquillé et nettoyé ma peau et qu’elle semble propre, je passe un coton imbibé d’aqua magnifica et il reste toujours de petites traces dessus. C’est un parfait complément à mon démaquillage et maintenant je ne pourrais pas ne plus l’utiliser sous peine d’avoir l’impression que ma peau n’est pas complètement propre. Un indispensable !

Essence magnifica

essence-magnifica-2

Deuxième coup de cœur de la gamme, l’essence magnifica est un sérum également composé de 9 huiles essentielles. À la base, je n’avais pas l’intention de l’acheter, mais comme des plaques de sécheresse apparaissaient sur ma peau à la fin de la journée, ma para

pharmacienne m’a recommandé l’utilisation d’un sérum avant de mettre ma crème hydratante. Elle m’a d’ailleurs précisé que c’était indispensable de toujours mettre un sérum pour avoir une peau protégée et hydratée de manière optimale. Et je ne peux qu’approuver ses dires. Comment ai-je pu vivre sans savoir cela? (la réponse est 25 ans ahah)

essence-magnifica

Très agréable à utiliser, 3 gouttes le matin et 5-6 gouttes le soir, il lisse ma peau, la nourrie et la rend immédiatement plus rebondie. En complément avec une crème hydratante, je ne retrouve plus ces plaques de sécheresse que j’avais l’habitude d’avoir à la fin de la journée. Je ne pourrais pas vous dire s’il y a un véritable effet sur mes imperfections, mais sur l’hydratation c’est un grand oui!
Je précise que c’est une huile sèche qui ne fait pas briller plus que ça si on l’utilise raisonnable et qui ne colle pas.
Le prix est un peu cher, mais le flacon dure très très longtemps grâce système de compte-gouttes.
Ce sérum est deve

nue pour moi un véritable réflexe quotidien que je vous recommande.

Crème magnifica

creme-magnifica

C’est la crème hydratante de la gamme. Elle promet une action anti-imperfections, matité, fraîcheur et éclat instantanée.
Cette crème est un véritable plaisir à utiliser : que ce soit pour son odeur et sa texture. De plus, ma peau sensible a très bien supporté le produit. Malheureusement pour moi, elle n’est pas assez hydratante (c’est d’ailleurs suite à son utilisation que j’ai acheté l’essence magnifica). Par ailleurs, l’effet matifiant promis ne fonctionne qu’une partie de la journée, et ma peau revient à son naturel rapidement.
Un peu chère pour les effets promis, je n’ai pas été conquise par cette crème, et je suis vite revenue à mon basique Avène une fois le produit terminé (et bon dieu que le tube se termine vite…). Dommage, parce qu’elle était vraiment agréable à utiliser.
Même si pour être honnête, je pense que trouver un produit qui soit à la fois hydratant et traitant, c’est une peu demander le beurre et l’argent du beurre.

Gelée magnifica

gelee-magnifica
Décrite comme un « concentré d’essences de mentha piperita bio et de citrus medica, la Gelée magnifica Sanoflore est un véritable nettoyant peau neuve. Elle libère des impuretés, assainit en profondeur et lisse le grain de peau. »
Je l’utilise avec mon éponge konjac après démaquillage à l’eau micellaire. Ce produit laisse ma peau toute propre, sent bon et mousse bien, je crois que c’est tout ce qu’on peut demander à un nettoyant moussant! et il remplit tout à fait sa mission !

Petit bémol pour sa texture un poil trop liquide qui fait couler un peu trop vite le produit alors qu’on en a besoin de très peu. Un bon produit sur lequel je reviens avec plaisir, mais pour lequel je n’hésiterai pas à faire quelques infidélités.

 

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette gamme!

Quelles sont vos dernières découvertes en matière de soin du visage ?

Recette de cookies vegan (sans oeuf, sans beurre)

Hello!

Je viens de tester cette recette inventée sur un coup de tête (enfin plutôt sur une grosse envie de cookies) et je ne suis pas déçue du résultat. Fondant à l’intérieur, croquant sur les bords, on ne voit aucune différence avec les cookies « classiques ». Alors je m’empresse de vous partager la recette ! Hyper rapide à faire, je vous simplifie la tâche en vous mettant les proportions avec une cuillère

cookies-vegan-1

Les ingrédients :

– 3 cuillères à soupe d’huile de coco
– 2 cuillères soupe d’eau
– 1/2 cuillère à soupe de crème de soja
– 5 cuillères à soupe de sucre de canne
– 10 cuillères à soupes de farine
– 1/2 cuillère à soupe de levure
– du sel
– du chocolat noir (bien évidemment…. ) ou tout ce que vous aimez dans les cookies (beurre de cacahouète, noix, noisettes, fruits secs, bref, ce que vous aimez)

La recette :
Mélanger l’huile de coco (il faut qu’elle soit solide, mais pas trop non plus. Surtout pas liquide) avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit bien incorporé. Ajouter l’eau et la crème et mélanger. Ajouter le sel, la farine et la levure. Bien mélanger. (j’utilise mes mains pour les phases de mélange)(comme ça je peux les lécher ahah).  Ne reste plus qu’à ajouter les pépites de chocolat (ou les ingrédients que vous avez choisis).
Mettre dans un four chaud (180° environ – thermostat 6-7) et les laissez 10 minutes, pas plus!
Et voilà, c’est prêt, ne reste plus qu’à les engloutir en moins de temps qu’il ne fallait pour les faire 😉

Bon appétit !

cookies-vegan-2
Pas mal, non?

Je veux apprendre à coder : par où commencer?

Hello !

Je prépare cet article depuis pas mal de temps déjà, j’espère qu’il vous plaira et qu’il vous donnera envie de vous mettre à coder. Et comme cette semaine c’est la semaine européenne du codage, alors je crois qu’il est définitivement le temps de le publier.

apprendre-a-coder

Le numérique est partout, la preuve, le codage informatique a fait son apparition dans les programmes scolaires de primaire. Accorder au codage autant d’importance que la lecture ou les mathématiques, pari fou ou réalité ? Aujourd’hui je me contenterai de vous expliquer un peu son utilité et comment l’apprendre.

Coder déjà ça sert à quoi?

Le codage est un langage informatique qui permet de développer des logiciels, une page web, ou encore, pour faire fonctionner une machine en lui disant quoi faire. L’apprendre, c’est donc s’initier à une nouvelle langue, mais aussi …

  • Mieux comprendre son environnement. Le numérique est partout et cela ne fait que commencer, mieux vaut savoir comment ça marche.
  • Développer sa créativité et sa réflexion logique. Par exemple, si on veut créer son propre site internet.
  • Autre utilité, et pas des moindres, savoir coder est une sacrée plus valus pour l’emploi de demain. Le secteur recrute énormément et manque d’ailleurs de personnes qualifiées dans le domaine !

…  et j’en passe

Alors moi, avec tous ces trucs qu’on peut faire je me dis que savoir coder ça doit être quand même pas mal indispensable. Surtout que maintenant je suis blogueuse. Donc j’ai tapé sur google « apprendre à coder ? » et je suis tombée sur une quantité infinie de sites qui promettent de parler python, html et css couramment en quelques clics et pour quelques euros. Mais moi, je sais pas ce que ça veut dire et je n’ai pas beaucoup d’argent à dépenser dans ce domaine. Alors je vais prendre mon courage à deux mains, j’ai du temps à perdre puisque je ne travaille pas, autant faire quelque chose d’utile à moindre coût.

Mais au fait « Python, HTML et C++ » ça veut dire quoi ?

Il existe plusieurs langages pour la programmation informatique, plus ou moins complexe, avec leur spécificité qui permettent de « traduire » à la machine ce qu’on veut en faire. Ces langages, il en existe un grand nombre et certains sont plus prisés que d’autres et ont des utilités différentes. : Python par exemple, sera un langage de haut niveau, pas facile à utiliser pour un débutant. En revanche, le C sera beaucoup plus populaire puisque facile à l’apprentissage. Le programmateur professionnel saura alors manier les différents langages en fonction des besoins.

Bon d’accord, mais par où on commence?

Ou apprendre à coder (gratuitement)  ?

Au final, savoir tout ça c’est bien beau, mais maintenant il faut bien débuter quelque part. Internet étant un outil magnifique, il regorge de ressources pour apprendre, des plus ludiques aux plus complexes. Tour d’horizon :

  • Les MOOCs : les formations ouvertes à tous

De plus en plus connues et populaires, les moocs me semblent être le moyen idéal pour débuter la programmation dans les meilleures conditions. Les plus populaires :

La Code academy : est le site d’apprentissage de programmation le plus connu. Il propose des exercices interactifs sur les différents langages web (HTML, PHP, Python ou Ruby). Les cours proposés sont accessibles aux grands débutants.

→ La Khan Academy: L’une des plateformes les plus connues. Elle permet d’étudier à un rythme propre à chacun et propose des cours de programmation et travaille avec de prestigieux partenaires comme la NASA, le MOMA ou encore le MIT. Bon point, le site est désormais accessible en français.

Open Classrooms:  propose des cours de programmation accessibles à tous « pour les vrais débutants » et pour tous les supports : ordinateur, tablette, smartphone. La plateforme compte plus d’un million d’élèves et des forums d’entraide. Une attestation est délivrée à la fin de la formation !

Udacity : Udacity pour audacieux, l’offre se concentre essentiellement sur des formations pour les professionnelles. Cela dit, des formations pour débutants existent tout de même et les supports sont intéressants.

  • Sur mon smartphone?

Assez rigolo pour passer utilement le temps dans les transports en commun, le problème des applications c’est qu’elles sont pour la majorité en anglais. (mais bon si on peut aussi progresser en anglais ET en codage, que demander de plus). Malgré leur aspect ludique,  les nombreux achats intégrés qui s’ajoutent au fur et à mesure m’empêche de conseiller l’apprentissage sur smartphone, les moocs gardent largement ma préférence. Mais ça reste un bon début.

Lrnapp :Sous forme de petits jeux interactifs l’application permet d’aborder les langages HTML, CSS, Python, Ruby et Javascrip. Perso, c’est avec Lrn que j’ai commencé à m’intéresser à la programmation. 

Swifty : pour apprendre le swift avec un mignon petit oiseau.

  • En en présentiel?

→ Plus fastidieux, mais la plus efficace des méthodes pour s’y mettre réellement,  Simplon est  la plus connue de France et labellisée « grande école du numérique ». La formation dure 6 mois et est complètement gratuite et ouverte à tous. Elle s’adresse essentiellement aux personnes éloignées de l’emploi et aux jeunes, mais c’est sacrément chouette de savoir que ça existe (et que ça soutient la parité homme/femme, pas toujours facile à atteindre dans ce milieu)

Pour en savoir plus sur le réseau Grande école du numérique : clique ici

Pour aller plus loin :

Le forum développez.com : une ressource inépuisable

Pour en savoir plus sur la code week et les ateliers : clique ici

 

J’espère que ce petit tout d’horizon vous a plus et qu’il vous a donné envie d’en savoir un peu plus sur la programmation.

Et vous, le codage, ça vous intéresse ?