Courir son premier 10 km officiel

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, retour sur ma première course à pied officielle. Il s’agissait d’une petite course de province entièrement féminine organisée pour soutenir des associations qui viennent en aide aux enfants hospitalisés, appelée Femmes de Cœur.

Inscrite un peu par hasard depuis déjà un moment, je l’avais choisie parce que c’était une course d’une distance de 9,6km dans une ville juste à coté de ma famille. Et pour être parfaitement honnête avec vous, j’avais complètement zappé mon inscription à 3 semaines avant le départ. Autant vous dire que je n’ai absolument pas eu le temps de me préparer un programme d’entrainement en vue de ces – presque – 10km. Heureusement, je suis coureuse de longue date, et j’ai déjà eu l’occasion de courir cette distance toute seule dans mon coin. J’ai tout de même tenté de me préparer plus ou moins pendant ces 3 semaines histoire de remettre les compteurs à zéro après un été finalement pas si sportif. Pour cette préparation expresse, point de surmenage mais une pratique régulière, un jour sur deux, sur de courtes distances (entre 4 et 6 km) dont une fois par semaine une séance de fractionnés simplifiés.

J’avais pour seul objectif d’arriver sous la barre des 1h et c’est pas peu dire que je me suis mise une sacrée pression pour y arriver.

La veille

Honte à moi, j’avais un repas de famille, bien arrosé, bien alimenté, pas de pasta party pour moi ni de long sommeil réparateur.

La course

8h je me réveille en toute hâte pour pouvoir  prendre un petit dej’ de championne. La course n’est qu’à 11h mais je me connais, il me faut du temps pour digérer. Je commence à douter de moi, je sais que je n’ai pas été très sérieuse dans ma préparation.

Une fois devant le sas de départ, la fatigue et le stress laissent la place à l’excitation et j’ai hâte de démarrer. Bien que la course soit bon enfant et qu’une bonne partie des participantes allaient marcher, des coachs nous ont préparé un petit échauffement dans la bonne humeur. On nous explique qu’il s’agit de 3 boucles de 3,2km, que des stands de ravitaillements seraient à disposition régulièrement. Le top départ est tiré, tout le monde s’élance, et là, j’ai fait l’erreur que tous les débutants doivent faire… J’ai essayé de suivre quelqu’un devant moi. Et je m’en mords encore les doigts aujourd’hui. Si la première boucle s’est déroulée sans problème, j’ai vite compris que mon corps n’allait jamais suivre ce rythme beaucoup trop rapide pour moi. Mais j’ai persisté, parce que je suis têtue et pas très maligne. Au bout de 5km j’étais au bout de ma vie et j’ai été obligée de ralentir. Beaucoup ralentir. Je n’ai pas marché (je déteste, ça me fatigue plus qu’autre chose) mais disons que j’étais bien en deçà de ce dont j’étais capable.

Ces 5 derniers kilomètres n’ont pas été des plus agréables à courir, d’autant plus que le parcours était plutôt monotone. Malgré tout, des animations musicales installées pour l’occasion m’ont permis de trouver le temps moins long. Mention spéciale aux points de ravitaillements : j’ai souvent l’habitude de lire des témoignages déçus des « ravitos », ici, ils étaient tout à fait correct!

Une fois à l’arrivée et après avoir tout donné dans les derniers 500 m (et fait un petit sourire pour la photo de mon papa) j’ai attendu avec émotion que l’on me donne ma médaille. Déception, pas de médaille mais un sac de goodies (gel douches, déo…). Moi qui me rêvais déjà toute la journée avec ma médaille au cou… Mais à l’arrivée ce sont aussi les sourires de toutes ces femmes qui ont participé et/ou qui bénéficieront de cette journée, car oui il s’agissait avant tout d’une course associative et j’ai finalement bien vite oublié ma médaille. Quel plaisir de partager quelques mots avec ces inconnues et d’avoir partagé un moment d’effort intense toutes ensemble! c’est bien cela que je retiendrais de ma première course et j’en suis plutôt fière.

J’apprendrais deux jours plus tard que mon temps était de 51 min, ce que je trouve plutôt honorable. (Le grand mystère demeure mon application Nike Runing Club, qui m’indiquait une distance de 11km pour une durée de 1h05…)

Prochain objectif ?

Alors oui, malgré le parcours monotone et l’absence de médaille, j’ai adoré cette course et l’excitation que cela procure et qui donne envie de se surpasser. J’ai envie d’apprendre à courir plus vite (j’y travaille) mais pas forcément sur de plus longues distances. Je n’ambitionne pas de courir de marathon, ni même de semi marathon pour le moment. Par contre, j’aimerais me mettre au trail. J’apprécie beaucoup mes entrainements en forêt et je souhaite aller plus loin dans ce domaine. Malheureusement je n’ai pas l’occasion de rentrer souvent dans ma campagne, et je ne sais pas ou faire du trail dans Paris. Affaire à suivre, donc.

Un grand merci aux organisateurs de cette course, et, à l’année prochaine!

Publicités

1 réflexion sur « Courir son premier 10 km officiel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s