Comment éviter et soigner ses courbatures ?

Hellooo !

Je reconnais que j’aime (modérément) avoir des courbatures car pour moi cela signifie que ma séance de sport a été bien efficace ! (même si cela ne veut rien dire, entendons nous bien) .

eviter-soigner-courbatures
Source photo : Pexels

Déjà, c’est quoi une courbature?

D’après Saint Wikipedia, l’origine et le fonctionnement de ces douleurs musculaires gardent leur part de mystère. il semblerait tout de même que ces douleurs ont pour « origine des microtraumatismes au niveau des muscles et tendons, provocant des lésions à très petite échelle« . Ainsi, quand on fait subir à nos muscles un effort musculaire inhabituel, intense ou faisant suite à une période de repos (de type après les vacances ou après une blessure), les courbatures se font ressentir. Les causes sont les suivantes :

  • des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguins ;
  • des micro-traumatismes entraînant une lyse des cellules musculaires.

Bon, rassurons-nous, avoir des courbatures n’est pas particulièrement dangereux, cela dit, elles peuvent être décourageante lorsqu’elles sont trop douloureuses. Mes fesses se souviennent encore de la première fois que j’ai fait de BBG de Kayla Itsines, tellement motivée que j’ai tout donné sur cette séance, pour ne reprendre que … 1 mois plus tard. Le lendemain, les courbatures étaient tellement fortes que je ne voulais plus jamais faire ce programme.

Mais alors, comment faire pour éviter ces fameuses courbatures?

  • Avant l’effort :

– Déjà, on s’hydrate correctement. Vous le verrez par la suite, mais boire en quantité suffisante va être le maitre mot de ce post.

– Avant de commencer sérieusement sa séance et entrer dans le vif du sujet, pensez toujours à vous échauffer. Sur ce point, les études scientifiques divergent et il semblerait que l’échauffement ne réduirait pas significativement les courbatures. Mais je le mets quand même dans la liste car l’échauffement demeure indispensable pour éviter les blessures!

  • Pendant l’effort :

– On modère ses efforts en fonction de son entraînement. Cela semble évident, mais n’allez donc pas courir 12km d’une traite si vous avez commencé la course à pied la semaine dernière. On adapte son effort en fonction de son niveau et on augmente PROGRESSIVEMENT (ouais ouais, je mets des majuscules) son intensité.

– S’hydrater, avec de l’eau, encore, toujours… N’attendez donc pas d’avoir soif pour boire, il serait déjà trop tard.

  • Après l’effort

Plusieurs méthodes existent, pour ma part je n’utilise que des méthodes douces et naturelles. Je ne vous parlerais donc pas de l’électro-stimulation ou encore de la cryothérapie (d’autres blogueuses vous en parleront beaucoup mieux que moi ici, ou encore par-là)

la chaleur favorise la récupération physique puisqu’elle crée une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins (en terme plus scientifique une dira une vasodilatation) qui facilitera les échanges cellulaires. Plutôt très agréables, plusieurs moyens permettent d’obtenir cet effet  : bain chaud, sauna, crème chauffante …

– Un peu moins agréable (pour moi en tout cas) : le froid ! Il semblerait qu’immerger les membres sollicités quelques minutes dans de l’eau très froide après l’effort diminuerait significativement. Autant vous le dire, je suis beaucoup trop frileuse pour ça!! mais de grands sportifs vantent les mérites de cette méthode.

– … S’hydrater, et oui ! Après une séance on continue de boire de l’eau parce que l’eau c’est la vie 😉

– La récupération active : mieux que le repos total, le lendemain d’une grosse séance du type « jesaisquejevaisdouillerdemain » je vous conseille d’aller faire un petit running ou une petite sortie de vélo à allure lente histoire de ré-oxygéner vos muscles et éliminer les toxines. Pour l’avoir testé ce week-end, je vous assure que ça marche ! Cette petite séance peut être faite juste après votre effort physique intense ou le lendemain.

– Une autre méthode plutôt agréable (vous voyez, parler de courbature n’est pas que synonyme de souffrance), le massage. Masser une zone de son corps permet de faciliter le drainage et donc d’aider à l’élimination des déchets issus du travail cellulaire. Cela peut être fait chez un kiné, mais vous pouvez également pratiquer l’auto-massage (dont je vous parlais ici, avec mon huile fétiche à l’arnica.

 

J’espère que ces conseils vous seront utiles lors de vos prochaines séances sportives !

N’hésitez pas à me partager vos méthodes pour éviter les courbatures !

Publicités

2 réflexions sur « Comment éviter et soigner ses courbatures ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s