Mes lectures du mois dernier #4

Bonjour à tous !

lecture_mois_dernier_4

Alors oui, cela ne fait pas tout à fait un mois que la dernière édition de mes lectures du mois dernier a été publiée. Mais que voulez vous, le chômage aidant, j’ai quelques lectures d’avances que j’aimerai vous partager 😉
J’espère qu’elle vous plairont et vous donnerons envie de les découvrir  !

Les Héros de l’Olympe, Tome 1 & 2, de Rick Riordan

heros_de_l_olympe

L’histoire (Tome I) : Les Héros de l’Olympe est une série de cinq romans de fantasy traitant de la mythologie grecque et romaine. Elle fait suite aux aventures de Percy Jackson et de ses amis demi-dieux. Quand Jason, Piper et Leo arrivent au camp des Sang-Mêlé, ils ne savent pas du tout ce qui les attend. Apparemment, ce serait le seul endroit où les enfants des dieux grecs seraient en sécurité. Car Jason est le fils de Zeus, Piper la fille d’Athéna et Leo, fils d’Héphaïstos … Ils ont été choisis pour une quête bien dangereuse pour des demidieux inexpérimentés. Leur mission ? Délivrer Héra, la reine des Dieux, victime d’une terrible malédiction… Dès leur premier défi, ils doivent sauver leurs proches tenus prisonniers. Et aussi poursuivre leur mission, malgré des dangers qui peuvent leur coûter la vie…

Mon avis ? Je me suis attelée à cette saga car un ami m’a partagé les 5 premiers livres en version électronique. Un peu sceptique dans un premier temps puisque je ne pense pas être le public visé par ce genre littéraire pour adolescents, j’ai finalement plongé dans cette lecture et m’attaque déjà au 3e tome.
Déjà, il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu Percy Jackson pour lire cette saga (car oui, elle reprend l’univers de Percy Jackson, lui-même est d’ailleurs présent dans cette saga). Dans ce premier tome, on suit 3 demi-dieux « grecs » qui atterrissent dans un camp de demi-dieux romains. S’en suit une quête épique et truffée de rebondissements qui mettront à l’épreuve nos 3 héros à la fois physiquement et psychiquement.
Le récit est semé de références mythologiques et me remet dans le bain de ce thème que j’aimais tant lorsque j’étais plus jeune. Par ailleurs, j’ai apprécié la lecture à « travers » les yeux des personnages successivement. Évidemment, quelques détails propres à la littérature jeunesse m’ont contrarié : de gros clichés sur les relations humaines et le dénouement de certaines situations parfois simpliste. Mais au final, une bonne lecture qui donne envie de connaître la suite !
Le second tome est sur le même modèle que le premier, l’histoire est donc épique, pleine de surprises et de mystères, avec une question : les demi-dieux vont-ils enfin se rencontrer. La suite est bien préparée par l’auteur, je suis directement passée au 3e tome 😉

Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson

forets_de_siberie

L’histoire : «Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps  ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures  ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»

Mon avis ? J’ai énormément apprécié cette lecture malgré le temps pris pour arriver à son terme. Et finalement c’est un peu l’esprit de Sylvain Tesson, prendre son temps, déguster chaque moment. Si l’histoire ne semble pas folichonne (point d’aventure épique et de rebondissement à chaque coin de page), ce journal quotidien est contemplatif, philosophique et organique.
Cette lecture m’a poussé à réfléchir sur la nature humaine, la société qui m’entoure ou encore l’écologie dans un style d’écriture tout à fait agréable et abordable. Un livre qui donne envie de partir, moi aussi, en exploration à l’autre bout du monde.
Point bonus : les supers références de lectures et la formidable PAL qu’il emporte pour son périple qui me donne de nouvelles idées de lectures.
J’ai désormais envie de lire toute l’œuvre de l’auteur et poursuivre l’exploration de son univers.

Le liseur du 6h27, de Jean Paul Didierlaurent

liseur_6h27

L’histoire  : « Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien. Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin ». Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie. Un concentré de bonne humeur, plein de tendresse et d’humanité.

Mon avis ? C’est ma maman qui m’a prêté ce livre, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il ne me donnait pas envie. Après 4 mois de repos sur mon étagère je me suis finalement décidé à l’ouvrir. On y découvre un personnage principal, Guislain, à la vie monotone et effacée, vivant dans un petit studio avec son poisson rouge, et qui, grâce à ses lectures quotidiennes dans le RER voit son quotidien bouleversé de manière positive. L’histoire est étrange mais originale, les personnages sont attachants et sans prétention. Ce livre court et optimiste a été pour moi une lecture très plaisante, qui, une fois le livre terminé nous laisse un petit sourire pour le reste de la journée.

Harry Potter & l’enfant Maudit, par J. K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

harry_potter_enfant_maudit

L’histoire: Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis ? D’après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, Harry Potter et l’Enfant Maudit est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène.
*gros soupir*  Quelle joie de retrouver mes trois sorciers préférés, la voie 9 3/4 et surtout l’univers de Poudlard, et ce, dans une forme un peu originale qu’est la pièce de théâtre. Ce n’est pas la première fois que l’Univers de Harry Potter change de forme littéraire, « Les animaux fantastiques » ou encore « Les contes de Beedle le Barde » en sont l’exemple pour notre plus grand plaisir. Malheureusement, cet épisode supplémentaire de la saga Harry Potter m’a profondément déçu. Vraiment. Beaucoup. On y trouve un Albus Severus, fils de Harry et Ginny qui s’apprête à entrer à Poudlard et dont le meilleur ami devient Scorpius Malefoy (fils de Drago) tous deux impopulaires et incompris par leurs camarades et leurs parents. S’en suit une aventure centrée autour d’un retourneur de temps. Hyper prometteur sur le papier, pour autant on a l’impression que les personnages n’ont pas évolué depuis le 7e tome, qu’Albus fait sa crise d’ado tout le long, et pire, que Ron est un idiot fini. Et le retourneur de temps, qui aurait pu provoquer des rebondissements si prometteurs, est l’élément qui m’a le plus perturbé. Amatrice de science fiction, je sais que les sujets relatifs au voyage dans le temps sont très délicats à traiter. Mais ici, malgré quelques rebondissements, tout semble relativement « facile », l’histoire change mais reste finalement pas trop compliquée à rétablir pour peu que papa Harry s’en mêle, et l’on peut légitimement se demander pourquoi les retourneurs de temps sont interdits. Et puis pourquoi le ministère n’a pas utilisé de retourneur pour éviter Voldemort (et vice-versa, pourquoi Voldi ne l’a pas utilisé pour faire triompher les forces du mal tant qu’à faire).
Ah et puis l’enfant maudit… (je ne dirais rien pour ce qui ne l’ont pas encore lu) qui arrive comme un cheveu sur la soupe est complètement cliché, improbable et pas du tout attachant.
Je suis triste que cette suite existe, de voir comment les personnages ont évolué (enfin plutôt comment ils n’ont pas évolué en 19 ans), que l’histoire soit incohérente avec l’univers que nous avait créé J.K. Rowling.
Je vais garder en tête que cette histoire n’est qu’une fan fiction (fan fiction payée 21 euros…).

En ce moment je me suis remise à la BD, je vous en parlerais le mois prochain !

Quels sont vos dernières lectures ? des recommandations ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s